Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Une pointeuse mécanique pour les petites entreprises

Loin d'être désuète, la pointeuse mécanique conserve son attrait dans les petites entreprises qui désirent un système abordable, facile à installer et à utiliser pour contrôler la durée du travail.

 Pointeuse mécanique

Comment fonctionne une pointeuse mécanique ?

La pointeuse mécanique est un appareil fixe - bien que transportable - qui s'installe à l'entrée des locaux, ou dans une salle commune réservée aux employés proche des bureaux.

Pour valider son arrivée ou départ de l'entreprise, chaque salarié doit insérer une fiche cartonnée individuelle dans l'appareil, l'heure est alors directement imprimée sur la fiche pour permettre le calcul de la durée de travail lors d'un contrôle ultérieur.

Pour assurer l'efficacité du dispositif, il convient de sensibiliser les employés sur l'importance de l'utiliser systématiquement, compte tenu de son impact lors d'éventuels contentieux. Il est d'ailleurs recommandé de conserver les fiches de présence pendant plusieurs années.

 

Quels sont les avantages de la pointeuse mécanique ?

Bien qu'elle soit peu sophistiquée, la pointeuse mécanique a plusieurs atouts :

• Elle s'adapte à tous les secteurs tout en étant peu contraignante en termes de régulation, puisqu'il suffit d'une simple déclaration à la CPVP (Commission de la protection de la vie privée) tandis qu'un dispositif biométrique requiert lui une procédure particulière.

• Elle est équipée d'une horlogerie interne qui enregistre l'heure à la minute près à chaque fois qu'elle est sollicitée, compatible avec le changement d'heure (été/hiver). Elle dispose aussi d'un calendrier perpétuel pour connaître le jour exact.

• C'est l'un des dispositifs les plus abordables avec un prix de départ pour les appareils d'entrée de gamme de 150/200 € l'unité environ. Auquel il faut bien sûr ajouter le coût des consommables compatibles (les fiches, l'encre) qui sont proposés en lots par les fabricants.

• Facile à installer dans l'entreprise, elle se branche simplement sur le courant sans l'aide d'un technicien. De plus, elle consomme peu d'électricité et ne nécessite pas de formation pour être utilisée. Il est toutefois préférable de disposer de batteries de secours en cas de coupure d'électricité, pour assurer son fonctionnement en toute circonstance.

 

Un dispositif de pointage réservé aux petites entreprises

Le principal défaut de la pointeuse mécanique est qu'elle laisse la possibilité de frauder pour un salarié peu scrupuleux : il suffit qu'un collègue pointe à sa place avec sa carte pour fausser toute la démarche. A moins bien sûr de mettre en place une surveillance constante (ce qui peut susciter des frictions) ou d'opter pour un appareil biométrique pour contrôler l'identité de l'utilisateur.

Il n'est pas possible de réaliser un traitement de données à partir d'une pointeuse mécanique, en tout cas pas de manière directe. Pour y parvenir, les informations récoltées doivent au préalable être retranscrites sur une feuille de pointage ou dans un logiciel en cas d'horaires complexes.

Une charge de travail qui incombe au service du personnel, et qui n'est envisageable que dans les entreprises de moins de 50 salariés formant le cœur de cible de l'appareil. Dans les grandes sociétés, on préfère plutôt des systèmes numériques modernes aux fonctions évoluées.

 

Commencez votre demande de devis en Gestion du temps de travail
Donnez votre avis sur ce guide