Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Améliorer l'ergonomie d'un poste de travail ou d'une chaise de bureau

Chaise de bureau ergonomique  

Un poste de travail mal aménagé ou une chaise de bureau inadaptée peuvent provoquer des tensions et douleurs. Positions de travail contraignantes et peu ergonomiques, usage intensif des outils informatiques ou mauvaises pratiques impactent la santé des employés et diminuent leur productivité.

Prendre le temps d’analyser l’environnement de travail d’un point de vue ergonomique permet d’apporter des  améliorations faciles à mettre en œuvre. Voici quelques conseils pour procéder à l’évaluation ergonomique d’un poste de travail et apprendre à régler correctement une chaise de bureau

Faire un état des lieux des tâches principales de chaque poste de travail

La première étape dans l’évaluation de l’ergonomie d’un poste de travail consiste à faire un état des lieux des tâches réalisées par l’intéressé pour mieux intervenir et identifier ces besoins.  Par exemple, l’employé travaille t-il exclusivement sur l’ordinateur ou très peu ?

Ajuster correctement la chaise de bureau pour adopter une posture ergonomique

  • l’assise : la hauteur de la chaise de bureau doit être ajustée pour former un angle de 90° au niveau des genoux de sorte que les cuisses soient parallèles au sol. L’assise peut aussi être inclinée de façon horizontale pour limiter la sensation de compression à l’arrière des cuisses.
  • le dossier de la chaise de bureau : il faut bien veiller à ce que la hauteur du dossier assure un maintien optimal du dos. Pour cela le bas du dos doit être en appui sur le dossier et bien droit.
  • les accoudoirs : les ajuster en hauteur et largeur pour que les avant-bras soient en appui et soutenus. L’important est de pouvoir garder les épaules détendues. Un angle de 90° doit se former au niveau des coudes.

Le plus : Il est préférable d’investir dans des chaises de bureau ergonomique dont la hauteur est ajustable. L’usage d’un appui-pieds antidérapant favorise le changement de posture ainsi que la circulation sanguine quand la station assise est prolongée.

Vérifier les hauteurs des surfaces de travail

  • clavier et souris : en positionnant le clavier centré devant soit et le moniteur on évite les torsions du cou, pour cela le clavier court est une excellente alternative. Il faut aussi régler son inclinaison au plus bas à l’aide des pattes situées en dessous.

La souris doit être placée au plus près du clavier et sur la même surface  pour éviter des mouvements inutiles et trop sollicitants pour le bras (extensions répétitives). Une souris de forme arrondie avec deux clics et un défileur est plus pratique pour réduire les mouvements récurrents.

Pour les souris, il existe des accessoires indispensables qui font la différence, tels que l’appui paume qui favorise le repos et relâchement des muscles des épaules et de l’avant-bras ou le tapis à souris avec appui en gel…

  • l’écran : son inclinaison doit restreindre les effets d’ombres et de reflets qui gênent la vision. Il faut respecter une certaine distance entre l’écran et l’utilisateur. Elle doit être égale à la longueur du bras étendu, soit 40 et 70 cm. Un écran plat à l’avantage d’occuper moins de place  sur le bureau et de laisser plus de profondeur donc de distance.

En termes de hauteur, il doit être placé afin que les yeux de l’utilisateur soient dans l’axe du haut de l’écran. Dans le cas d’un ordinateur portable il fréquent d’utiliser un support rehausseur pour respecter ce critère.

Notre conseil : si vous possédez un ordinateur fixe, pensez à utiliser un support roulant pour tour d’ordinateur afin de faciliter son déplacement !

 

Si l’employé porte des lunettes :

Les personnes portant des verres progressifs utilisent le bas de la lunette pour lire, elles doivent donc positionner leur écran plus bas afin que la ligne des yeux soit supérieure à la partie haute de l’ordinateur. En adoptant cette position cela évite de souffrir de tensions au niveau de la nuque.

 

  • le téléphone : Les extensions du bras doivent être limitées, pour cela son accès doit être facilité. Pour certains postes où le téléphone est particulièrement utilisé son emplacement est important, il est conseillé d’éviter de caller le téléphone entre l’épaule et l’oreille et d’utiliser un casque d’écoute, ce qui permet en autre de garder les mains libres.
  • la lumière : considérer la qualité de l’éclairage et son emplacement contribuent à limiter les ombres et reflets sur les écrans. Celle-ci doit être diffuse de façon à éclairer uniquement une partie du bureau. En prenant en compte les sources de lumières existantes (lumière naturelle passant par les fenêtres, éclairage du plafond ect.) on détermine l’emplacement idéal du bureau et de l’ordinateur. Par exemple on évite de placer un ordinateur sous une lampe,  face ou dos à une fenêtre, dans ce cas il doit être placé à 90° par rapport à celle-ci. 

 

Vous souhaitez vous équiper en chaise de bureau ergonomique ou en mobilier de bureau ?

Trouvez plus d’informations en consultant nos guides sur le sujet :

  • 6 conseils pour aménager un bureau en open space

 

Commencez votre demande de devis en Mobilier de bureau
Donnez votre avis sur ce guide