Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Créer son site soi-même : qu’est-ce que l’hébergement ?

L’hébergement web, c’est en quelque sorte les fondations (disque dure, mémoire vive, fichiers) et la fenêtre ouverte sur le monde (connexion au réseau internet) de votre site web. 2 options possibles : vous pouvez soit gérer cette partie seul, soit faire appel à un partenaire hébergeur qui stockera vos données et vous permettra d’être visible sur la toile. Voici quelques informations sur les basiques de l’hébergement pour vous permettre de comprendre rapidement son fonctionnement et les différents modèles disponibles sur ce marché.

hébergement web

L’hébergement web, qu’est-ce que c’est exactement ?

D’un point de vue technique, la face cachée d’un site web est composée de plusieurs fichiers et de bases de données. Pour sa mise en ligne, ces éléments de constitution du site doivent être placés sur un serveur raccordé au réseau internet. Vous vous connectez à distance et vos données sont disponibles sur un serveur FTP.

Vous avez également la possibilité de monter un serveur vous-même, il faut toutefois avoir des compétences techniques certaines et posséder un équipement performant.

Votre connexion et les machines doivent tourner en permanence carla moindre défaillance rendra votre site inaccessible. Il faut aussi penser au temps de chargement des pages (temps de latence) ou au pic de trafic (surcharge), les internautes n’aiment pas du tout être face à un contenu qui ne se s’affiche pas dans la seconde. Le ou les serveurs doivent être dimensionnés en ce sens. Bien-sûr, ces mises en garde concernent surtout les grosses machineries. Pour des petits sites vitrines, peu gourmands en bande passante, un serveur mutualisé ou géré à domicile pourra faire l’affaire

Dans le cas où vous choisissez de déléguer le développement de votre site, en général, votre prestataire (agence web, SSII) inclura dans sa proposition la prestation « hébergement et maintenance ». Pour celles et ceux qui ont des données très sensibles à protéger, pensez à vous faire confirmer les garanties de sécurité que peuvent offrir votre partenaire. Par exemple, une salle informatique protégée, un engagement sur le délai de réponse des serveurs et temps maximum d’indisponibilité d’un site en cas de panne. 

 

Les différents modèles d’hébergement web

Sur le marché, beaucoup de sociétés se sont spécialisées dans l’hébergement web. Il existe plusieurs formules au choix  qui répondent à différents besoins :

  • Hébergement web sur serveur mutualisé

Le principe de base de ce modèle est de partager avec d’autres sites web (potentiellement des milliers) l’espace disponible sur un serveur. Cette offre a pour avantage d’être plus économique que d’autres puisque les coûts sont mutualisés. En revanche, vous n’êtes pas l’administrateur de ces serveurs donc, vous restez tributaire du fournisseur. Dans cette catégorie, vous pourrez retrouver des gros intervenants du milieu comme OVH, Gandi, Infomaniak, etc…

  • Hébergement web sur serveur dédié

Dans cette version du hosting (hébergement), vous êtes administrateur de votre serveur. Il vous faut donc posséder la compétence « administrateur réseau » dans votre société pour pouvoir les gérer.  Les machines, placées chez un hébergeur ou dans une agence digitale, sont louées, le fournisseur en reste propriétaire. Mais au moins, vous avez la main.

  • Hébergement web virtuel (cloud)

Avancées technologiques, virtualisation, allègement des équipements, tout cela a fait que depuis quelques temps, l’hébergement sur serveur virtuel (VPS) s’est fortement développé. Cette solution fonctionne comme l’hébergement web dédié sauf que les machines sont placées dans le cloud (infrastructures de stockage externalisées chez des entreprises spécialisées). Certains providers proposent des packages déjà préinstallés pour plus de rapidité dans la mise en place.

 

Hébergeur web, quelles obligations

Au niveau légal, les hébergeurs sont tenus de cesser toute activité avec les sites qui relaient ou produisent des contenus illicites. La loi le précise. En revanche, pour tout ce qui relève de bugs techniques, lorsqu’un serveur tombe en panne par exemple, chacun fonctionne à sa manière. Seule solution, posez des questions et prenez le temps de bien lire les conditions générales de vente des prestataires.

D’autres providers iront plus loin dans leur offre de services et vous proposeront des forfaits TMA (Tierce Maintenance Applicative) pour vous garantir une assistance technique, une intervention rapide d’un technicien en cas de bug, des mises à jours de logiciels, un accompagnement dans des projets de migration si vous décidez de changement de plateforme web. Il peut aussi bien s’agir de sociétés informatiques ou d’agences web.

Commencez votre demande de devis en Création de site internet
Donnez votre avis sur ce guide