Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

L’entretien des sols textiles

nettoyage_sol_textile  

Bon nombre de préjugés coriaces sont courants au sujet des sols textiles : ce sont des nids à poussières, ils s’usent vite, se salissent davantage, etc. Il se trouve que la plupart de ces croyances sont infondées. Il est temps de vous réconcilier avec la moquette !

 

Sols textiles : moins de poussière !

 

Premier point, contrairement à ce que l’on croit, les sols textiles ne favorisent pas la diffusion des poussières en suspension. Au contraire, ils les captent ! Pour cette raison, une pièce à sol textile peut avoir un taux d’empoussièrement inférieur de 50 % à celui d’une pièce à sol dur.

C’est également pour cette raison que les sols durs doivent être entretenus en « balayage humide ». Un nettoyage à sec remuerait et renverrait dans l’air toutes les particules de poussière déposées au sol. Dans le cas d’un sol textile, mieux vaut utiliser un aspirateur-brosseur équipé d’un micro-filtre pour limiter au maximum la présence de particules dans l’air.

 

Plus pratique au quotidien

 

Au quotidien, le nettoyage d’une surface textile comme une moquette est nettement plus rapide que le balayage humide nécessaire pour les surfaces dures. Passer l’aspirateur une fois tous les 2 jours est rapide et suffit.

Seule exception : le nettoyage en profondeur effectué par un injecteur-extracteur. Cet appareil envoie de l’eau mélangée avec du détergent à haute pression dans les fibres du sol, ce qui désincruste la saleté. Le tout est réaspiré immédiatement derrière. Cette opération est plus longue, mais n’est nécessaire qu’une à deux fois par an.

Notons que dans les faits, les opérations d’injection-extraction, rares mais nécessaires malgré tout, sont souvent négligées. La conséquence est que les moquettes sont bien souvent changées pour des raisons d’aspect dégradé, bien avant que leur niveau d’usure réel ne le justifie.

A l’exception des opérations d’injection extraction justement, le type d’entretien requis pour les sols textiles a l’avantage de ne pas nécessite de séchage, contrairement au balayage humide appliqué sur les sols durs. Par ailleurs, il revient également moins cher : pas de produits (détergents,  cire ; etc.) à racheter régulièrement.

 

Minimiser les risques de salissures

 

En cas de tâche accidentelle (boisson renversée, etc.), les fibres modernes supportent sans problème l’application de la plupart des détachants.

Pour éviter au maximum la salissure des moquettes des bureaux, vous pouvez installer une dalle de propreté dans l’entrée de vos locaux. Il s’agit d’une surface de sol sur laquelle est appliquée une matière particulièrement absorbante (humidité, poussière, etc.). Une bonne partie de la crasse venue de l’extérieure y reste et n’arrive donc pas jusque sur vos moquettes intérieures. 

 

Commencez votre demande de devis en Société de nettoyage
Donnez votre avis sur cette actualité