Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Le terminal de paiement mobile, comme au restaurant

Voyez, le petit boîtier que l’on vous tend, au restaurant ou sur le marché du terroir, installé sur la place du village, pour que vous composiez sur le clavier le code secret de votre carte bancaire… Il s’agit d’une pièce centrale du terminal de paiement électronique (TPE) mobile.

Par ce biais, des centaines de milliards d’euros d’opérations commerciales sont échangés entre clients et vendeurs de biens ou de services. 

Terminal de paiement mobile

Pour le commerçant, le principe du terminal de paiement mobile est simple. Au lieu d’encaisser des paiements de manière centralisée, au même point de la boutique, le vendeur ou le gérant vont se déplacer jusqu’au client avec l’appareil. Il existe deux grands modèles de TPE mobiles : les appareils courtes distances, et ceux, modèles sans fil, que l’entrepreneur va pouvoir emporter avec lui, tel un chauffeur de taxi dans ses courses ou un marchand de fromages ambulant.

 

Rapidité des transactions

Le point fort de tous ces modèles portables est la rapidité des transactions. Les informations sont transmises à la banque via Internet ou guidage par radio satellite (GPRS) sur un réseau de téléphonie mobile. Ainsi, les demandes d’autorisation, contrôlant par exemple le seuil défini pour la limite de dépenses hebdomadaire, et les validations s’effectuent en quelques secondes. Idéal, pour les commerçants confrontés à un grand nombre d’appels d’autorisation aux heures de pointe…

L’avantage est également que ces technologies de communication sont nettement moins onéreuses que la ligne téléphonique fixe, dite RTC, car le coût des communications est intégré aux abonnements correspondants. Des frais complémentaires peuvent toutefois intervenir, notamment lors du recours obligatoire à une passerelle monétique agréée.

 

Le terminal de paiement mobile moins cher en communication

Attention également au moment du choix du modèle et du réseau pour les TPE portables utilisant un système radio : à distance - cela va potentiellement au-delà de 50 mètres, les infrastructures métalliques ou en béton peuvent perturber la transmission des ondes vers la base.

Idem pour les TPE sans fil, qui ne fonctionnent que par GPRS : il convient de s’assurer de la bonne couverture de l’opérateur de téléphonie mobile sur les zones d’encaissement.

Bien sûr, plus l’appareil portable sera proche de sa base de transmission, plus fiable sera-t-il. Certains modèles sédentaires passant par Internet ou le GPRS disposent, dans cette optique de sécurité, d’un système de secours « RTC », qui permet de fonctionner même en cas de panne. Ces modèles devront être branchés à l’installation sur une prise RTC non dédiée – fax ou télésurveillance – et la bascule de secours se fera automatiquement en cas de défaillance. 

 

Commencez votre demande de devis en Points de vente
Donnez votre avis sur ce guide