Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Baisse des bénéfices chez Belgacom

Belgacom.gif  

Bénéfices en baisse de 11,6 % en 2013. Le chiffre d’affaires de l’opérateur historique Belge a chuté, en particulier dans le secteur de la téléphonie mobile qui représente un marché très concurrentiel. 

Le segment mobile est le plus touché

2013, une année difficile pour Belgacom. Les ventes de l’opérateur historique belge ont dégringolé de 2,2 % à 6,3 milliards d’euros. Idem pour le bénéfice d’exploitation (Ebitda) qui a chuté de 4,9 % à 1,7 milliards d’euros. Ce résultat est inférieur aux anticipations du marché.
Sans surprise, c’est le segment mobile qui est le plus touché. A lui seul, il enregistre une baisse de 10 %.
Pour le groupe, cette baisse du chiffre d’affaires s’explique à la fois par l’impact des mesure réglementaires contraignantes et par la pression qui pèse sur l’activité mobile. Il faut dire que dans ce secteur, la concurrence est bien rude depuis la loi télécoms de juillet 2012 qui a entraîné une baisse générale des prix.
Si le segment mobile se porte mal, Belgacom a de quoi se consoler avec les performances du segment fixe où l’opérateur enregistre des revenus en hausse de plus de 2 %.  Dans ce secteur, la concurrence est moins rude et Belgacom est dans une situation de quasi duopole avec le câble.

Au quatrième trimestre 2013, Belgacom a lancé une campagne publicitaire qui a porté des fruits. Le groupe a gagné 54 000 clients pour les cartes mobiles, 31 000 clients pour Belgacom tv. Il est également parvenu à ouvrir 17 000 lignes internet et à vendre 18 000 nouveaux packs multiplay (internet, mobile et tv).

Baisse des dividendes                                                                                            

Belgacom annonce qu’il  sera moins généreux avec ses actionnaires. Ces derniers verront leurs dividendes rabotés. En 2012, le dividende était de 2,49 euros par action, pour l’année 2013, il chute de 2,18 euros. Un chiffre qui va davantage dégringoler les 3 prochaines années pour se stabiliser à 1,5 euros, à condition que les résultats attendus soient atteints.

En avril, Phillip Vandervoort succédera à Dominique Leroy à la tête de la division résidentielle de Belgacom. Phillip Vandervoort a occupé de nombreuses fonctions, notamment chez Microsoft où il était General Manager pour L’Amérique centrale, l’Amérique du sud et la Caraïbe depuis 2010.

Commencez votre demande de devis en Opérateur Télécoms
Donnez votre avis sur cette actualité