Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Café d’entreprise : avec ou sans plomb ?

plomb café  

L’Institut scientifique de la Santé publique a découvert que le café servi par certaines machines d’entreprise contenait beaucoup trop de plomb. La faute aux bouilleurs en laiton dont elles sont équipées. Face à ce problème, ne pas hésiter à demander le remplacement de la pièce à votre fournisseur.

 

A l’occasion d’une analyse sur les risques bactériologiques dans les machines à café, l’Institut scientifique de la Santé publique a fait une surprenante découverte. Aucune menace n’a été détectée du coté des bactéries, car l’eau très chaude les élimine aussitôt. En revanche, des concentrations en plomb de 10 à 40 fois supérieures aux normes ont été mesurées dans les cafés distribués par les propres machines de l’institut.

Bouilleurs en laiton

Voilà une découverte pas moins inquiétante qu’une prolifération bactérienne non maitrisée. Le plomb est toxique pour toute forme de vie et peut notamment provoquer saturnisme, anémie ou cancer chez l’être humain.

Mais comment ce plomb s’est-il retrouvé dans les boissons servies par les machines à café ? Ces dernières sont équipées de bouilleurs en laiton, dont chaque kilo contient entre 2 g et 5 g de plomb.

Avec ce type de machine, les premiers cafés servis le lundi matin présentent une concentration en plomb particulièrement élevée car l’eau aura stagnée dans le bouilleur tout le weekend.

Les bouilleurs en laiton sont utilisés pour le café en grain ou moulu. Le café liquide ou lyophilisé ne présente pas ce danger car les bouilleurs utilisés sont en plastique.

Au final, l’Institut a alerté l’Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire) et a demandé à son fournisseur de remplacer les bouilleurs et d’ajouter un cycle de rinçage.

Pour savoir si les machines à café de votre entreprise sont concernées par ce problème, faites une demande de contrôle à l’Afsca.



 

Commencez votre demande de devis en Café
Donnez votre avis sur cette actualité