Trouver les bons fournisseurs, ça change tout !

0800 50 600

En Belgique, il est possible d’épargner pendant sa vie active pour s’assurer une retraite plus confortable financièrement. Pour cela, il faut ouvrir un compte d’épargne-pension, dont vous profiterez au moment de votre départ à la retraite. Quelles sont les conditions de souscription ? Quels avantages fiscaux ce dispositif offre-t-il ?

retraite complémentaire 

Le système belge de financement des retraites est financé par 3 piliers :

- La pension de base obligatoire : tous les travailleurs cotisent (financement par répartition)

- La pension complémentaire

- L’épargne pension

 

L’épargne pension est un placement individuel bénéficiant d’avantages fiscaux et visant à augmenter ses rentes de retraites par capitalisation.

L’épargne-pension connait un succès croissant en Belgique, notamment auprès des jeunes.

Aujourd’hui, on dénombre 2,73 millions de Belges ayant souscrit à ce type de placement, pour un total de 26 millions d’euros.

 

Il existe deux types d’épargne pension :

- L’épargne-pension

- L’épargne à long terme

Assurance épargne pension

Vous pouvez investir de 18 à 64 ans. Pour 2013, le versement maximum était de 914 euros.

Le terme du contrat est généralement décidé au moment de la souscription et correspond le plus souvent à la date de votre 65ème anniversaire.

Les fonds sont investis en obligations, actions et biens immobiliers. Un rendement fixe est négocié en début de contrat. Le bénéficiaire peut toucher, en plus, des participations bénéficiaires si les résultats de l’établissement le permettent.

Au terme du contrat, vous récupérez votre argent, ainsi que les intérêts et les éventuels bonus de participation.

Ce placement bénéficie d’une réduction d’impôt de 30 % sur chaque versement effectué. En contrepartie, 10 % sont prélevés sur le capital constitué le jour de vos 60 ans. Cette taxe est libératoire, ce qui implique que les versements suivants ne seront pas taxés.

La durée minimum de capitalisation est de 10 ans. Il vous faut donc commencer au plus tard à 55 ans. Autrement, dans le cas d’un déblocage avant 10 années révolues, le capital ne sera pas taxé à 10 % mais à 33 %.

 

Epargne à long-terme

Contrairement à l’épargne pension, l’épargne à long-terme peut être prolongée après 64 ans. En revanche, elle nécessite elle aussi un placement des capitaux sur une durée minimale de 10 ans pour pouvoir bénéficier du régime fiscal le plus avantageux (réduction fiscale de 30 %).

A noter que les primes versées sur l’épargne à long terme, sont taxées à 2 % depuis le 1er janvier 2013. Ce n’est pas le cas dans le cas de l’épargne pension classique.

En 2013, le versement maximum annuel était de 2 260 euros.

Depuis août 2012, le rendement de l’épargne long terme est garanti à 2 %.

 

A savoir

Certains assureurs proposent des formules combinant l’épargne pension et l’épargne à long terme.

Commencez votre demande de devis en Epargne retraite

Donnez votre avis sur ce guide